Accueil > Séminaires d’Astrophysique > Observations à Haute Résolution Spatiale de la perte de masse des étoiles évoluées

 

Observations à Haute Résolution Spatiale de la perte de masse des étoiles évoluées

Olivier Chesneau (Observatoire de la Côte d’Azur)

Par Stephane Charpinet - 9/01/2006

 

Séminaires d’Astrophysique

de l’Observatoire Midi-Pyrénées


Séminaire de 

Olivier CHESNEAU

(Observatoire de la Côte d’Azur)


Mercredi 18 Janvier 2006 à 11h

OMP - Salle Coriolis


Observations à Haute Résolution Spatiale de la perte de masse des étoiles évoluées


Les étoiles en fin de vie, qu’elles soient petites ou massives, passent par une phase de perte de masse importante. Cette perte de masse participe au renouvellement et à l’enrichissement de la matière galactique et, dans le cas des étoiles massives, injecte une importante énergie cinétique bien avant que l’étoile ait explosée en supernovae. Dans ce contexte, la quantification de la masse perdue et de l’énergie injectée revêt une importance fondamentale.

Un des principal obstacle à cette quantification est la complexité de la distribution spatiale de la matière éjectée, phénomène quasi-universel. Dans le cas des étoiles froide, on assiste à une brisure de symétrie de la perte de masse à l’extrême fin de la phase AGB (Asymptotique Giant Branch) générant la grande variété morphologique des nébuleuses planétaires. Dans le cas des étoiles chaudes, cette brisure intervient probablement dés le départ de la séquence principale. Dans les deux cas, cette perte de masse est révélatrice de phénomènes physiques internes (rotation, pulsations, champ magnétiques…) ou d’éléments perturbateurs proches de l’étoiles (disques, compagnons stellaires ou sub-stellaires) .

L’observation des stades ultimes de l’évolution stellaire implique d’observer ces objets à grande résolution spatiale. Je vais présenter les observations de plusieurs objets révélateurs obtenues au moyen des techniques de haute résolution angulaire : optique adaptative et interférométrie optique. Je donnerais aussi les dernières nouvelles du projet d’interférométrie optique du VLTI et de l’étude en cours pour des instruments de seconde génération.

 

 

[Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

 

 

Site du CNRS Logo OMP
Logo UPS
Logo INSU-CNRS

Annuaire

Rechercher

Sur ce site



Bibliotheque

Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

CNRS (Midi-Pyrénées)

Univ. Paul Sabatier

Liens utiles

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits