Accueil > Équipes > Physique des Galaxies > Présentation de l’équipe Physique des Galaxies

 

Présentation de l’équipe Physique des Galaxies

Par Pascal Fouque - 18/02/2008

 

 

Comment évoluent dans le temps les propriétés physiques des galaxies ?


Étudier la formation et l‘évolution des galaxies dans un contexte cosmologique nécessite de suivre l’évolution des propriétés physiques de ces objets au cours du temps. Ce travail repose principalement sur des observations spectroscopiques et photométriques sur les plus grands télescopes, sans oublier un volet consacré à la modélisation des phénomènes physiques, très souvent à l’aide d’outils développés spécialement au sein du groupe. Divers projets spécifiques sont conduits grâce à l’implication très forte du groupe dans plusieurs projets instrumentaux dédiés à l’évolution des galaxies (VVDS, COSMOS, CFHTLS ou le futur Goya/EMIR). L’amplification des amas lentilles (télescopes gravitationnels) est utilisée comme un outil pour l’étude des galaxies, ce qui permet d’étendre les relevés vers des échantillons d’objets de plus faible luminosité intrinsèque, et surtout d’atteindre les décalages spectraux les plus élevés.

Physique des galaxies

Thierry CONTINI, Chargé de recherche
Emmanuel DAVOUST, Astronome
Pascal FOUQUE, Astronome
Jean-François LE BORGNE, Astronome
Jihane MOULTAKA, Astronome-adjoint
Roser PELLO, Astronome(1)
Daniel SCHAERER, Chargé de recherche(3)



(1) Responsable de l’équipe
(2) Responsable de l’équipe technique GIGT
(3) actuellement à l’Observatoire de Genève, également membre de l’équipe Physique stellaire


Spectres composites obtenus à partir des sources du grand relevé VVDS, dans différents domaines de décalage spectral compris entre z=0 et 6. On montre des exemples d’images couleur composites, dans les filtres BVI, de sources identifiées dans ces différents domaines de décalage spectral. L’excellent rapport signal sur bruit de ces données permet des études poussées sur la population stellaire dans ces galaxies.



Image composite RZK (couvrant le domaine de longueurs d’ondes entre 0,65 et 2,5 microns) montrant un agrandissement près du centre de l’amas lentille Abell 1835. Plusieurs sources magnifiées, visibles uniquement dans le domaine proche infrarouge, sont identifiées sur cette image comme étant des candidats à un décalage spectral supérieur à 7.



Résultats majeurs récents :

- An earthlike extrasolar planet discovered by microlensing


Dernières publications impliquant l’équipe (source ADS, 2005-)



Projets impliquant des membres de l’équipe :


 Software and databases
 

Modèles de synthèse "Starburst99" or (old version)

Base de données "Stellar" de modèles stellaires

Catalogue of Wolf-Rayet galaxies

 

 

[Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

 

 

Site du CNRS Logo OMP
Logo UPS
Logo INSU-CNRS

Annuaire

Rechercher

Sur ce site



Bibliotheque

Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

CNRS (Midi-Pyrénées)

Univ. Paul Sabatier

Liens utiles

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits