Accueil > Séminaires d’Astrophysique > Une histoire de l’aplatissement du Soleil : de Princeton, 1966 au Pic du Midi, 2006.

 

Une histoire de l’aplatissement du Soleil : de Princeton, 1966 au Pic du Midi, 2006.

Jean-Pierre Rozelot (Observatoire de la Côte d’Azur)

Par Stephane Charpinet - 27/08/2007

 

Séminaires d’Astrophysique

de l’Observatoire Midi-Pyrénées


Séminaire de

Jean-Pierre ROZELOT

 (Observatoire de la Côte d’Azur)

Jeudi 11 Octobre 2007 à 11h

OMP, salle Coriolis


Une histoire de l’aplatissement du Soleil : de Princeton, 1966 au Pic du Midi, 2006.


Au cours de cette présentation, je présenterai d’abord le concept d’aplatissement (n=2) pour les étoiles à rotation lente et non rigide. Pour le Soleil, la rotation différentielle, ancrée non seulement sur la surface, mais également plus profondément, contribue à déformer (par des ordres supérieurs, n) la surface libre du corps.

Je passerai ensuite en revue des mesures d’aplatissement solaire depuis les premières mesures faites par Brans et Dicke à Princeton en 1996. On montrera comment des mesures imprécises peuvent être utiles. Nous prolongerons le sujet à partir de nos propres mesures faites de 1996 à 2006 au moyen de l’ héliomètre à balayage de l’observatoire du Pic du Midi. Je décrirai les asphéricités solaires dont les écarts à la sphéricité ne doivent certainement pas excéder quelques millisecondes d’arc. Ces valeurs, quoique faibles permettent de contraindre les modèles hélioismiques. Je présenterai notre dernière découverte, la leptocline, terme adopté lors l’Assemblée générale de l’Union Internationale Astronomiques à Prague (2006). Cette couche de sous-surface possède des propriétés physiques importantes.

Par ailleurs, je donnerai les dernières valeurs des moments gravitationnels solaires déduites des modèles de rotation, en utilisant pour la première fois un gradient radial de rotation. Quelques mots seront également dits sur les théories alternatives à la Relativité Générale qui découlent de ces moments gravitationnels..

Pour finir, je conclurai en montrant la contribution de cette thématique pour quelques expériences spatiales ou vols ballon, comme la mission française DYNAMICCS ou la mission US, SDS.

 

 

[Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

 

 

Site du CNRS Logo OMP
Logo UPS
Logo INSU-CNRS

Annuaire

Rechercher

Sur ce site



Bibliotheque

Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

CNRS (Midi-Pyrénées)

Univ. Paul Sabatier

Liens utiles

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits