Accueil > Équipes > S2I > Matthieu Puigt > Soutenance de thèse de Matthieu Puigt

 

Soutenance de thèse de Matthieu Puigt

Par Matthieu Puigt - 10/07/2008

 

Méthodes de séparation aveugle de sources fondées sur des transformées temps-fréquence.
Application à des signaux de parole


Jury

  • Pierre Comon, I3S, CNRS, Sophia-Antipolis, président
  • Ali Mansour, E3I2, ENSIETA, Brest, rapporteur
  • Eric Moreau, MS, Université de Toulon-ISITV, rapporteur
  • Jean-Philippe Bernard, CESR, CNRS, Toulouse, examinateur
  • Shahram Hosseini, LATT, Université de Toulouse, examinateur
  • Yannick Deville, LATT, Université de Toulouse, directeur de thèse

  • Résumé de la thèse

    Plusieurs méthodes de séparation aveugle de source (SAS), fondées sur des transformées temps-fréquence (TF), ont été proposées au cours de cette thèse. En sortie des systèmes utilisés, une contribution de chaque source est estimée, uniquement à l’aide des signaux mélangés. Toutes les méthodes étudiées dans ce manuscrit trouvent des petites zones du plan TF où une seule source est présente et estiment dans ces zones les paramètres de mélange. Ces approches sont particulièrement adaptées aux sources non-stationnaires (parole, musique, etc).

    Nous avons tout d’abord étudié et amélioré des méthodes proposées précédemment par l’équipe, basées sur des critères de variance ou de corrélation, pour des mélanges linéaires instantanés. Elles apportent d’excellentes performances pour des signaux de parole et peuvent aussi séparer des spectres issus de données astrophysiques. Cependant, la nature des mélanges limite leur champ d’application.

    Nous avons donc étendu ces approches à des mélanges plus réalistes. Les premières extensions considèrent des mélanges de sources atténuées et décalées temporellement, ce qui correspond physiquement aux mélanges en chambre anéchoïque. Elles nécessitent des hypothèses de parcimonie beaucoup moins contraignantes que certaines approches déjà proposées dans la littérature, tout en traitant le même type de mélanges. Nous avons étudié l’apport de méthodes de classification non-supervisée sur nos approches et avons obtenu de bonnes performances dans le cadre de mélanges de sources de parole.

    Nous avons enfin proposé une extension théorique de ces approches aux mélanges convolutifs généraux. Cette extension nécessite de fortes hypothèses de parcimonie dont la validité sera à discuter, ainsi que le réglage d’indéterminations de permutation.

    Mots clés : séparation aveugle de sources, mélanges linéaires instantanés, mélanges atténués et décalés temporellement, mélanges convolutifs, analyse temps-fréquence, sources non-stationnaires, transformée de Fourier à court terme, parcimonie, corrélation, variance, classification non-supervisée, parole, astrophysique.


    Infos pratiques

  • Date : 13 décembre 2007
  • Heure : 11h00
  • Lieu : Salle de conférences du CESR, 9 Av du Colonel Roche, 31028 Toulouse
  •  

     

    [Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

     

     

    Site du CNRS Logo OMP
    Logo UPS
    Logo INSU-CNRS

    Annuaire

    Rechercher

    Sur ce site



    Bibliotheque

    Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

    CNRS (Midi-Pyrénées)

    Univ. Paul Sabatier

    Liens utiles

    Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits