Accueil > Équipes > GIGT > Instrumentation pour le GTC

 

Instrumentation pour le GTC

Par Jacqueline Platzer - 12/09/2008

 

 

Instrumentation pour Gran Telescopio Canarias (GTC)

Le Grand Télescope des Canaries est composé d’un miroir segmenté : il est situé à La Palma aux îles Canaries dans l’hémisphère Nord.

Très performant, il rentrera en service fin 2008.

Avec un miroir équivalent de 10,4 mètres le GTC de type Ritchey-Chrétien est le plus grand télescope en service actuel. Construit à 2.400 mètres d’altitude sur le Roque de Los Muchachos, sur l’île de la Palma, il a capté sa première lumière le 13 Juillet 2007 et rentrera véritablement en service au deuxième semestre 2008. Financé par l’Espagne (90 %), le Mexique UNAM-INAOE (5 %) et l’Université de Floride (5 %). Il est maintenant ouvert à la communauté astronomique européenne, plus de 11 % pour des grands relevés, depuis l’entrée de l’Espagne dans l’ESO en 2007, en plus du temps garanti qui revient aux équipes.

 Le miroir primaire est constitué de 36 segments hexagonaux indépendants mesurant chacun 936 mm pour 3 mm d’épaisseur, ce qui permet un système d’optique adaptative selon six degrés de liberté.
Le miroir secondaire mesure 1176 mm de diamètre et est aussi équipé d’un système d’optique adaptative à cinq degrés de liberté.
Le miroir tertiaire, ovale et orientable, mesure 1062x1510 mm.

 

 

Plusieurs instruments ont été programmés pour équiper ce télescope :

Première génération
OSIRIS  : imageur et spectrographe dans le visible avec des modes en large fente et multi-objets.
ELMER  : imageur et spectrographe dans le visible, moins complexe, en secours d’OSIRIS.
CanariCam : imageur et spectrographe dans l’infrarouge moyen, capacités en polarimétrie et coronographie.
EMIR  : imageur grand champ et spectrographe multi-objet dans le proche infrarouge, foyer Nasmyth, 2009.

Deuxième génération
FRIDA : imageur et spectrographe de champ intégral, qui travaillera avec le système d’OA du GTC, 2012.

Le GIGT a contribué au développement de l’instrumentation de ce télescope sur plusieurs aspects :

- La conception et la réalisation du paquetage logiciel EOPMS d’EMIR
(Simulateur Scientifique et outils d’aide à l’observation)

- Le contrôle du détecteur d EMIR, SWIR 2kx2k, dupliqué sur FRIDA
(architecture et programmation des contrôleurs de test et définitif)

- Le contrôle des détecteurs d’ OSIRIS et d’ELMER, 4kx4k, mosaïque de deux CCD
(architecture et programmation des contrôleurs)

Personnel du GIGT impliqué sur l’instrumentation du GTC :
Baratchart Sébastien Contrôle Software / Simulateur Scientifique EMIR
Beigbeder Francis Contrôle détecteur EMIR, FRIDA, OSIRIS, ELMER
Brau-Nogué Sylvie Contrôle Software /Simulateur Scientifique EMIR et FRIDA
Valentin Hervé Contrôle Software /Simulateur Scientifique EMIR
 

plus d’infos sur le GTC :

http://www.gtc.iac.es
www.gtcdigital.net

 Mise à jour : 10 septembre 2008

 

 

[Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

 

 

Site du CNRS Logo OMP
Logo UPS
Logo INSU-CNRS

Annuaire

Rechercher

Sur ce site



Bibliotheque

Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

CNRS (Midi-Pyrénées)

Univ. Paul Sabatier

Liens utiles

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits