Accueil > Équipes > Magnétisme Solaire et Stellaire > petit > FOST

 

Module complémentaire à caractère scientifique

FOST

Formation aux Observations de Service au Télescope Bernard Lyot

Par Pascal Petit - 11/12/2008

 

L’école doctorale SDU2E propose un nouveau module de formation complémentaire à caractère scientifique, en association avec le Télescope Bernard Lyot (TBL) de l’Observatoire du Pic du Midi. Le but de ce module ("FOST", pour Formation aux Observations de Service au TBL) est d’acquérir une expérience dans la collecte de données astronomiques au sol, dans le cadre d’une instrumentation de niveau international (le TBL équipé du spectropolarimètre NARVAL).

La formation est proposée sous la forme d’un stage d’observation comportant une phase initiale d’apprentissage des techniques observationnelles et du fonctionnement du télescope (7 nuits), puis la mise en pratique des connaissances dans le cadre de l’opération normale du TBL (21 nuits, en 3 périodes de 7 nuits réparties sur un an).


La semaine de formation permettra à l’étudiant de se familiariser avec :
  •  Les rudiments de l’astrophysique observationnelle.
  •  Le mode de fonctionnement du TBL, incluant les contraintes à gérer pour optimiser l’utilisation du télescope.
  •  Les bases physiques du fonctionnement de NARVAL (polarisation lumineuse et spectroscopie, rudiments du traitement du signal associé aux observations, utilisation des logiciels de réduction des données)

Une fois ces connaissances acquises, l’étudiant prendra en charge :
  •  La mise en place du planning de nuit du télescope, en fonction des différents programmes scientifiques se succédant au cours de la nuit et en collaboration avec les scientifiques responsables des programmes.
  •  La collecte des données pendant la nuit, en gérant les priorités entre les différents programmes et les contraintes météo.
  •  Le contrôle de la qualité des données obtenues, en fonction de critères standards ou spécifiques à chaque programme.
  •  La rédaction quotidienne d’un rapport de nuit transmis aux scientifiques responsables.

Tout étudiant des laboratoires d’astrophysique de l’OMP (LATT, CESR, DTP) peut participer à ce module. Les compétences demandées sont une bonne connaissance du système d’exploitation Linux, la maîtrise de l’anglais et la capacité à travailler en équipe. Par ailleurs, les observateurs devront fournir un certificat médical attestant leur capacité à travailler en altitude (2900 m) et en horaire décalé.

Le stage sera considéré par l’école doctorale comme équivalent à 1 crédit de formation scientifique. Même si cette "rémunération" peut paraître faible en regard du temps investi dans le stage, je voudrais insister sur le fait que cette formation (qui implique d’aborder les observations selon une démarche très professionnelle) apporte des compétences qui seront aisément valorisables pendant et après la thèse, tout particulièrement pour ceux qui seront amenés à conduire eux-même des projets d’observation au sol, ou bien pour ceux qui souhaiteraient postuler, après leur thèse, sur des postes dans les grands observatoires (e.g. ESO). Les étudiants dont la thèse n’inclut pas d’observations au sol (i.e., travaillant sur des sujets de théorie/modélisation ou sur des expériences spatiales) sont tout particulièrement invités à suivre ce module.

La programmation scientifique du TBL étant organisée par semestre, les personnes intéressées par le module et désirant débuter la formation au semestre 2009a (mars-août 2009) sont invitées à prendre contact avec Pascal Petit (petit@ast.obs-mip.fr) avant le vendredi 16 janvier 2009.

 

 

[Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

 

 

Site du CNRS Logo OMP
Logo UPS
Logo INSU-CNRS

Annuaire

Rechercher

Sur ce site



Bibliotheque

Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

CNRS (Midi-Pyrénées)

Univ. Paul Sabatier

Liens utiles

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits