Accueil > Séminaires d’Astrophysique > Magnétisme et rotation dans les étoiles de Herbig Ae/Be

 

Magnétisme et rotation dans les étoiles de Herbig Ae/Be

Evelyne Alecian (LESIA) — au LATT

Par Francois RINCON - 5/01/2010

 

Séminaires d’Astrophysique

de l’Observatoire Midi-Pyrénées


Séminaire de

Evelyne Alecian

(LESIA)

Jeudi 18 Février 2010 à 11h

OMP, salle Coriolis


Magnétisme et rotation dans les étoiles de Herbig Ae/Be

De nos jours, un des plus grands défis concernant le physique stellaire est de comprendre l’origine et l’influence du champ magnétique sur l’évolution et la structure des étoiles. Environ 5% des étoiles de la séquence principale de masse intermédiaire (les étoiles A/B) possèdent des champs magnétiques intenses, organisés à grande échelle, et stable sur plusieurs années, favorisant la thèse d’une origine fossile. Cependant, jusqu’à récemment, nous ne possédions que très peu d’information sur les propriétés magnétiques des étoiles de Herbig Ae/Be, progéniteurs des étoiles A/B. Le nouveau spectropolarimètre à haute résolution ESPaDOnS, installé en 2005 sur le télescope Canada-France-Hawaii (TCFH), nous permis pour la première fois d’effectuer un suivi important des étoiles de Herbig Ae/Be dans le but d’analyser leur champ magnétique et leur rotation. Cette analyse amena à la détection et/ou la confirmation de la présence de champs magnétiques dans 7 étoiles de Herbig Ae/Be, de masses comprises entre 1.5 et 15 masses solaires. Lors de cet exposé, je présenterai les résultats de ce suivi, ainsi que leurs implications sur l’origine et l’évolution du champ magnétique et de la rotation stellaire aux masses intermédiaires.

Today, one of the greatest challenges concerning stellar physics, is to understand the origin and the impact of magnetic fields on stellar structure and evolution. Around 5% of the main sequence (MS) intermediate mass stars (A/B stars) show strong and large-scale magnetic fields stable over many years, suggesting a fossil origin for these magnetic fields. However, until recently, essentially no information was available about the magnetic properties of their pre-main sequence progenitors, the Herbig Ae/Be stars. The new high-resolution spectropolarimeter ESPaDOnS, installed in 2005 at the Canada-France-Hawaii telescope, provided for the first time the capability necessary to perform surveys of the Herbig Ae/Be stars in order to investigate their magnetism and rotation. These investigations have resulted in the detection and/or confirmation of magnetic fields in 7 Herbig Ae/Be stars, ranging in mass from 1.5 to nearly 15 solar masses. In this talk I will present the results of our survey, as well as their implications for the origin and evolution of the magnetic fields and rotation at intermediate masses.

 

 

[Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

 

 

Site du CNRS Logo OMP
Logo UPS
Logo INSU-CNRS

Annuaire

Rechercher

Sur ce site



Bibliotheque

Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

CNRS (Midi-Pyrénées)

Univ. Paul Sabatier

Liens utiles

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits