Accueil > Séminaires d’Astrophysique > Détection de champs magnétiques galactiques par analyse multi-longueur d’ondes du rayonnement synchrotron.

 

Détection de champs magnétiques galactiques par analyse multi-longueur d’ondes du rayonnement synchrotron.

Jérôme Thiebaut (IAP) — au LATT

Par Francois RINCON - 15/03/2010

 

Séminaires d’Astrophysique

de l’Observatoire Midi-Pyrénées


Séminaire de

Jérôme Thiebaut

(IAP)

Jeudi 15 Avril 2010 à 11h

OMP, salle Jules Verne


Détection de champs magnétiques galactiques par analyse multi-longueur d’ondes du rayonnement synchrotron.

Le champ magnétique interstellaire joue un rôle extrêmement important pour la physique du milieu interstellaire. Bien qu’issu des courants électriques qui circulent dans ce milieu, il est souvent considéré comme un paramètre extérieur dont la pression peut contrebalancer l’attraction gravitationnelle de la matière du disque galactique. Des mesures locales par effet Zeeman ou par rotation Faraday ont mis en évidence une composante régulière sensiblement alignée avec les bras spiraux à laquelle s’ajoute une composante turbulente de même amplitude.

Nous présenterons une nouvelle méthode de détection du champ magnétique galactique à partir de la polarisation du rayonnement synchrotron émis par les rayons cosmiques. Nous montrerons qu’une analyse multi-longueur d’ondes combinée à une méthode de maximum à posteriori nous permet une reconstruction tridimentionnelle du champ magnétique et potentiellement de la densité eléctronique dans le cas de sources intenses.

 

 

[Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

 

 

Site du CNRS Logo OMP
Logo UPS
Logo INSU-CNRS

Annuaire

Rechercher

Sur ce site



Bibliotheque

Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

CNRS (Midi-Pyrénées)

Univ. Paul Sabatier

Liens utiles

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits