Accueil > Séminaires d’Astrophysique > L’accrétion éjection : une histoire magnétique

 

L’accrétion éjection : une histoire magnétique

Jonathan Ferreira (LAOG) — au LATT

Par Francois RINCON - 2/06/2010

 

Séminaires d’Astrophysique

de l’Observatoire Midi-Pyrénées


Séminaire de

Jonathan Ferreira

(LAOG)

Jeudi 3 Juin 2010 à 11h

OMP, salle Coriolis


L’accrétion éjection : une histoire magnétique

La présence de jets auto-confinés émanant d’objets aussi variés que trous noirs, galactiques ou extragalactiques, étoiles à neutrons ou jeunes étoiles en formation est l’une de ces énigmes en astrophysique qui n’a recu de réponse satisfaisante qu’en considérant l’importance dynamique des champs magnétiques.

Je décrirai tout d’abord les conditions physiques requises pour produire de façon stationnaire des jets magnétisés à partir de disques d’accrétion kepleriens. Ces modèles analytiques seront confrontés d’une part à des simulations numériques MHD et d’autre part aux contraintes cinématiques issues des observations de jets d’étoiles jeunes. Cependant, les jets issus des disques ne peuvent prétendre au freinage de la proto-étoile tel que requis par les observations. J’aborderai alors les conditions d’accrétion magnétosphérique dans le cas d’un champ dipolaire aligné.

Il semble qu’une image de disques éjectants, aux propriétes très différentes des disques "classiques", se dessine, disques dans lesquels la distribution radiale du champ magnétique à grande échelle joue un rôle déterminant. Nous verrons ainsi que l’étude des cycles d’accrétion de certains systèmes binaires X nous fournit peut-être une clef d’analyse de l’histoire magnétique des disques d’accrétion.

 

 

[Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

 

 

Site du CNRS Logo OMP
Logo UPS
Logo INSU-CNRS

Annuaire

Rechercher

Sur ce site



Bibliotheque

Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

CNRS (Midi-Pyrénées)

Univ. Paul Sabatier

Liens utiles

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits