Accueil > Équipes > Dynamique des Fluides Astrophysiques > Thèmes de recherche

 

Thèmes de recherche

Par Boris Dintrans - 8/02/2010

 

  • Modes propres acoustiques, inertiels, gravito-inertiels et MHD dans des cavités sphériques et ellipsoidales :

    • hydrodynamique des fluides en rotation et astérosismologie des étoiles en rotation rapide,
    • astérosismologie des étoiles magnétiques (roAp),

    • astérosismologie des étoiles à neutrons,
    • oscillations du noyau terrestre.
  • Turbulence en milieu stratifié :

    • simulations de convection solaire et stellaire,
    • hydrodynamique des intérieurs stellaires.
  • Physique solaire :
    • Etude et modélisation de la granulation, de la mésogranulation et de la supergranulation solaires

  • Mécanismes de dynamo dans la galaxie.

  • Ecoulements HD/MHD cisaillés et disques d’accrétion :

    • instabilités des écoulements cisaillés et perturbations optimales,
    • instabilités magnéto-rotationnelle (MRI) et strato-rotationnelle (SRI).
  • Mécanique statistique des gaz de fermions autogravitants en rotation.

  • Cliquez sur les liens et sur les images pour en savoir plus !


    Modes propres acoustiques, inertiels, gravito-inertiels et MHD
    dans des cavités sphériques ou ellipsoidales

    Hydrodynamique des fluides en rotation : modes inertiels et gravito-inertiels dans la sphère et dans des coquilles sphériques.

    M. Rieutord, L. Valdettaro and B. Georgeot, J. Fluid Mech., vol. 463 p. 345-360 (2002)

    M. Rieutord, B. Georgeot and L. Valdettaro, J. Fluid Mech., vol. 435 p. 103-144 (2001)

    M. Rieutord, B. Georgeot and L. Valdettaro, Phys. Rev. Letters, vol. 85 p. 4277-4280 (2000)

    B. Dintrans and M. Rieutord, Astronomy and Astrophysics, v.354, p.86-98 (2000)

    B. Dintrans, M. Rieutord and L. Valdettaro, J. Fluid Mech., v. 398 p. 271-297 (1999)

    —> —>

    Oscillations acoustiques dans les étoiles (ellipsoidales) en rotation rapide.

    F. Lignières, D. Reese, M. Rieutord, B. Georgeot

    Oscillations MHD dans des coquilles sphériques.

    D. Reese, F. Rincon and M. Rieutord, Astronomy and Astrophysics, v.427, p.279-292 (2004)

    F. Rincon and M. Rieutord, Astronomy and Astrophysics, v.398, p.663-675 (2003)

    Oscillations dans les étoiles à neutrons

    R. Prix and M. Rieutord, Astronomy and Astrophysics, v. 393, p. 949-963 (2002) (2002)

    M. Rieutord, The Astrophysical Journal, v. 550, Issue 1, p. 443-447. (2001)

    Oscillations stellaires, de la Terre et de son noyau

    M. Rieutord, PEPI, v. 131, Issue 3-4, p. 269-278. (2002)

    M. Rieutord & B. Dintrans, MNRAS, v. 337, Issue 3, pp. 1087-1090 (2002)


    Turbulence en milieu stratifié


    Excitation des ondes de gravité par la convection pénétrative.

    B. Dintrans & A. Brandenburg, Astronomy and Astrophysics, v.421, p.775-782 (2004)

    —> Simulations numériques directes à

    grand rapport d’aspect de convection turbulente compressible.

    F. Rincon, F. Lignières and M. Rieutord, Astronomy and Astrophysics, v.430, p.L57-L60 (2005)

    M. Rieutord et al., Il Nuovo Cimento C, v. 025, Issue 5-6, p.523


    Diffusion anisotrope dans des écoulements cisaillés

    N. Toqué et F. Lignières


    Couplage oscillations-convection dans les étoiles céphéides

    T. Gastine & B. Dintrans


    Physique solaire


    Etude de la granulation, de la mésogranulation et de la supergranulation solaires

    F. Rincon, Thèse de l’université Paul Sabatier Toulouse III (2005)

    Th. Roudier et al., Astronomy and Astrohysics, vol. 409 p. 299 (2003)

    M. Rieutord et al., Astronomy and Astrophysics, vol. 357 p. 1063 (2000)

    En collaboration avec l’équipe de magnétisme solaire et stellaire, voir aussi le projet de caméra à grand champ

    CALAS destiné à étudier la supergranulation solaire.



    Mécanismes de dynamo dans la galaxie


    Effet alpha, dynamo galactique

    J.L. Han, K. Ferriere, and R. Manchester, The Astrophysical Journal, v. 610, p. 820-826 (2004)

    K. Ferrière, Reviews of Modern Physics, v. 73, Issue 4, p. 1031-1066 (2001)

    K. Ferrière and D. Schmitt, Astronomy and Astrophysics, v. 358, p. 125-143 (2000)


    Ecoulements HD/MHD cisaillés et disques d’accrétion



    Instabilités dans les écoulements cisaillés et perturbations optimales

    A. Antkowiak et M. Rieutord.


    Instabilités MRI et SRI

    B. Dintrans, en collaboration avec A. Brandenburg (NORDITA).


    Gaz de fermions autogravitants en rotation


    Application aux amas globulaires

    P. H. Chavanis and M. Rieutord, Astronomy and Astrophysics, v. 412, p. 1-17 (2003)



    Coupe méridienne de l’énergie cinétique d’un mode inertiel se propageant dans une coquille sphérique et calculé avec un modèle bidimensionnel (cf. Rieutord et al. 2002).

    Nouvelles coupes méridiennes de l’énergie cinétique, mais cette fois-ci pour deux modes gravito-inertiels se propageant dans la zone radiative d’une étoile variable (cf. Dintrans et al. 1999, Dintrans et al. 2000). Les rayons blancs, qui se superposent aux contours de l’énergie cinétique, correspondent aux trajets des caractéristiques solutions du problème sans diffusion.



    Distribution de l’énergie magnétique (quadrant droit) et des courants électriques (quadrant gauche) associés à la propagation d’une onde d’Alfven lente dans un plan méridien d’une étoile baignée par un champ magnétique dipolaire (cf Rincon et al. 2003, Reese et al. 2004).



    Gauche : champ de vitesse superposé aux contours de l’entropie dans une simulation 2D de convection pénétrative. Deux panaches convectifs descendants sont visibles dans la zone convective (0<z<1) et excitent des ondes internes de gravité lorsqu’ils pénètrent dans la zone radiative située en-dessous (1<z<3). Droite : spectre de Fourier du flux de masse vertical pour un nombre d’onde k=2. Les pics qui apparaissent autour de w=0.2, et uniquement dans la région z>1, correspondent bien à des modes de gravité se propageant dans la zone radiative.



    Cartes de température issues de simulations de convection turbulente compressible dans une atmosphère polytropique à grand rapport d’aspect. Gauche : une visualisation de la surface du domaine fait apparaitre un motif petite échelle semblable à la granulation solaire. Droite : visualisation en profondeur. L’échelle caractéristique de la surface a disparu. C’est alors une échelle "méso" qui domine la convection. Cette simulation met en évidence la coexistence de plusieurs échelles caractéristiques de la convection dans ce genre de milieux, de manière semblable à la convection dans la photosphère solaire (Rincon et al. 2005).


     

     

    [Page Précédente] [Dans la même rubrique] [Sommaire]

     

     

    Site du CNRS Logo OMP
    Logo UPS
    Logo INSU-CNRS

    Annuaire

    Rechercher

    Sur ce site



    Bibliotheque

    Laboratoire Astrophysique de Toulouse - Tarbes (UMR5572)

    CNRS (Midi-Pyrénées)

    Univ. Paul Sabatier

    Liens utiles

    Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits