Accueil > À la une

 

Première détection du champ magnétique au coeur du disque d’accrétion d’une protoétoile

Résultats publiés dans Nature, le 24/11/2005

D’après les scientifiques, le Soleil et les étoiles, ainsi que les planètes qui les entourent, se forment à partir de l’effondrement d’un nuage de gaz au cours duquel naît temporairement un disque. Une équipe du laboratoire d’astrophysique a observé les régions centrales du disque de l’étoile en formation FU Orionis avec le spectropolarimètre ESPaDOnS, récemment installé au Télescope Canada-France-Hawaii. Ils ont pu mettre en évidence, pour la première fois, la présence au coeur du disque d’un fort champ magnétique.

Lire la suite

 

Etonnant champ magnétique d’une naine rouge !

Résultats publiés dans Science, le 03/02/2006

Surprise pour cette équipe internationale d’astrophysiciens, qui vient de réaliser la première carte magnétique d’une étoile de très faible masse (baptisée naine rouge) à l’aide de l’instrument ESPaDOnS récemment installé au foyer du télescope Canada-France-Hawaii.
Surprise, car au lieu de la structure complexe à laquelle ils s’attendaient, ils ont au contraire mis en évidence un système magnétique aussi simple que celui de la Terre ou d’une barre aimantée. Ce résultat remet en cause nos connaissances sur la formation des champs magnétiques du Soleil et des étoiles. A terme, il pourrait permettre de mieux prédire l’activité du Soleil et son impact sur le climat terrestre.

Lire la suite

 

Un mystérieux émetteur cosmique de rayons X révèle sa nature magnétique

Résultats à paraître dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society

Notre Soleil, malgré ses taches, ses éruptions et son vent, est une étoile plutot calme. En comparaison, les étoiles beaucoup plus massives vivent intensément et meurent très jeunes ; elles sont si chaudes en surface qu’elles rayonnent à elles seules plusieurs millions de fois l’énergie lumineuse du Soleil. Tau Scorpii est l’une de ces étoiles massives ; éjectant de grandes quantités de matière sous forme de vent stellaire, cette étoile est une source très intense de rayons X, dont l’origine mystérieuse vient d’être élucidée.
Grace au spectropolarimètre ESPaDOnS, une équipe internationale conduite par un chercheur du LATT a pu observer, pour la première fois, le réseau complexe de lignes de champ magnétique à la surface de tau Scorpii. Il serait à l’origine de bouffées de plasma très chaud créées par collisions, qui produiraient ainsi le rayonnement X de cette étoile.

Lire la suite

 

Une planète géante baignant dans la magnétosphère de son étoile

Résultats à paraître dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society

Une équipe internationale de chercheurs, menée par deux astronomes français (LESIA, Observatoire de Paris et LATT, Observatoire Midi-Pyrénées), vient de découvrir un champ magnétique sur tau Bootis, étoile autour de laquelle gravite une planète géante sur une orbite serrée. Ce résultat, obtenu avec le spectropolarimètre ESPaDOnS qui équipe le télescope Canada-France-Hawaii, est une première. Jusqu’ici, seuls des indices indirects avaient permis de suspecter la présence de champs magnétiques sur des étoiles hôtes de planètes géantes extrasolaires. Les perspectives ouvertes par cette découverte sont majeures, et en particulier celle de l’étude de l’interaction entre la planète et la magnétosphère de l’étoile.

Lire la suite

 

NARVAL@TBL : le premier observatoire du magnétisme des astres

NARVAL vient d’être installé sur le Télescope Bernard Lyot au sommet du Pic du Midi. Comme ESPaDOnS, qui équipe le Télescope Canada-France-Hawaii et dont il est le frère jumeau, c’est un spectropolarimètre stellaire, un instrument astronomique spécialement conçu et optimisé pour étudier les champs magnétiques des astres, et en particulier leurs effets sur la vie des étoiles et des planètes qui les entourent. Grâce à NARVAL, le Télescope Bernard Lyot devient le premier observatoire au monde dédié à ces études. Et comme le Soleil se couche sur Hawaii quand il se lève sur les Pyrénées, NARVAL et ESPaDOnS, lorsqu’ils travaillent de concert, ne perdent plus une miette des secrets de la vie magnétique des étoiles !

Lire la suite

 

Bâtir les nouveaux mondes : la recette secrète de la Nature

Comment les étoiles comme le Soleil se forment-elles ? Comment les systèmes planétaires naissent-ils ? Pour répondre à ces questions, les astrophysiciens doivent découvrir la recette que la Nature emploie pour transformer de vastes nuages cosmiques de gaz en disques d’accrétion, puis en étoiles et en planètes. Il semblerait que, parmi les ingédients majeurs, le champ magnétique figure en bonne place. Une équipe internationale d’astrophysiciens vient juste de réussir à cartographier les arches et les tubes que le champ magnétique tisse entre les bébés-étoiles et leur disque d’accrétion. Ces observations devraient permettre de préciser comment les étoiles interagissent avec leur disque d’accrétion pour former leur propre système planétaire.

Lire la suite

 

Renversement dans le monde des étoiles : le champ magnétique de tau Bootis bascule !

Les étoiles comme le Soleil cachent sous leur surface un impressionnant mécanisme : leur champ magnétique. Ces champs magnétiques ressemblent à ceux de simples aimants, si ce n’est qu’ils se retournent régulièrement en échangeant leurs pôles nord et sud, tous les 11 ans environ dans le cas du Soleil. Pour la première fois, une équipe internationale d’astrophysiciens, menée par des chercheurs du CNRS, vient de surprendre une autre étoile - tau Bootis A - en train de faire sa galipette magnétique. Pour tau Bootis A, cette bascule magnétique semble être plus fréquente que pour le Soleil. La planète géante en orbite rasante qu’elle héberge est-elle à l’origine de cet emballement ? Cette découverte, publiée dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, devrait nous aider à mieux comprendre le mécanisme des cycles magnétiques dans les étoiles comme le Soleil.

Lire la suite

 

Les étoiles massives peuvent-elles régénérer leur magnétisme ?

Bien que minoritaires, les étoiles massives sont les architectes majeurs d’une galaxie - à coté, le Soleil et son proliférant cousinage font pâle figure. Pourtant, ces étoiles superlatives semblent incapables d’une chose que le Soleil réussit avec brio : régénerer sans cesse son champ magnétique. Une équipe internationale d’astrophysiciens menée par des chercheurs du CNRS vient de découvrir un champ magnétique atypique sur une étoile massive de la constellation d’Orion, une découverte qui pourrait remettre en cause notre compréhension du magnétisme de ces monstres cosmiques. Ces résultats sont sous presse dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Lire la suite

 

La recherche au TBL dans SPIROU !

Pour l’Année Mondiale de l’Astronomie, SPIROU, hebdomadaire en bande-dessinée bien connu de la jeunesse, consacre sa rubrique "Le Labo" à l’Observatoire du Pic du Midi, et en particulier à la recherche en astrophysique au Télescope Bernard Lyot.

Lire la suite

 

SPIRou : un reportage BD dans le journal de SPIROU !

Avec une double planche publiée dans le numéro 3954 du 22 janvier 2014, Le journal de SPIROU consacre sa rubrique "Le Labo" au premier épisode d’un reportage BD sur SPIRou. Ce premier épisode donne une présentation générale des objectifs scientifiques et de caractéristiques techniques de SPIRou.

Lire la suite

 

Des Jupiters chauds autour des bébé-étoiles ?

En utilisant le spectropolarimètre ESPaDOnS équipant le Télescope Canada-France-Hawaii au sommet du Maunakea, un volcan endormi de la grande île d’Hawaii, une équipe internationale d’astrophysiciens vient de montrer que les Jupiters chauds pourraient ne mettre que quelques millions d’années à se former.

Lire la suite

 

La jeune géante qui s’est fait une place au soleil

Une équipe internationale vient d’annoncer la découverte d’un très jeune Jupiter chaud au voisinage immédiat d’un soleil âgé d’à peine 2 millions d’années, démontrant ainsi pour la première fois que les Jupiters chauds peuvent être présents dès la phase de formation des étoiles et des systèmes planétaires.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Site du CNRS Logo OMP
Logo UPS
Logo INSU-CNRS

Rechercher

Sur ce site



LATT devenu IRAP en 2011

CNRS (Midi-Pyrénées)

Univ. Paul Sabatier

Accueil Imprimer Contact mail Plan du site Crédits